Association Nymphéas loi 1901

La Chouette Fétiche Notre Dame de Dijon

La  chouette fétiche

Sur le flanc gauche de Notre Dame de Dijon, une chouette sculptée  dans la pierre, ne cesse d'être caressée par les Dijonnais comme un porte bonheur. En quoi ce rapace nocturne est voué à pareil attention ?

La réputation de la chouette voleuse et emblème de la laideur, n'est plus à faire. De plus, quand on insulte une femme de « vielle chouette » c'est la considérée comme désagréable et méchante .C'est dire que la chouette n'a pas toujours bonne presse !

Dans certaines   civilisations,  la chouette est également associée à la mort, aux forces inconscientes, aux ténèbres  et aux sacrifices.

Ainsi au Pérou une chouette était souvent représentée avec un couteau de sacrifice dans une patte et, dans l'autre, un vase destiné à  recueillir  le sang de sa victime .De nos temps, la chouette symbolise aussi la mort et est considérée comme la gardienne des cimetières indo-américains.

Dès lors, en quoi cet animal peut-il être considéré comme porte bonheur, comme l'atteste la foule qui se presse devant sa représentation dijonnaise ?

A l'inverse de l'aigle qui peut regarder le soleil sans sourciller, la chouette ne supporte pas la lumière solaire et est donc en relation avec la lune .Cette constatation a permis à René Guénon (auteur Français 1886/1951 .métaphysique, ésotérisme) d'établir un lien entre Athéna-Minerve : celui  du symbole de la connaissance rationnelle (perception de la lumière lunaire référée ),qui s'oppose à la connaissance intuitive, celle-ci étant l'émanation de la perception directe de la lumière solaire. Cet oiseau d'Athéna représente donc les ténèbres dominées par la réflexion .De plus la chouette n'est devenue au fil des temps, un symbole des devins car elle exprime leurs dons de clairvoyance à travers les différents signes qu'ils interprètent.

 

Le dictionnaire des symboles (éditions Laffont) nous précise encore à ce sujet :

« Il demeure cependant frappant qu'un vecteur de symbole aussi universellement ténébreux et associé à de sinistres idées, ait pu, dans les langues latines, désigner en tant qu'adjectif la jolie femme, plus indifféremment tout ce qui est de bon usage »

En d'autres termes, caresser la chouette, n'est-ce pas devenu un acte pour conjurer le mauvais sort : celui de la mort ?

 



19/12/2008
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres