Association Nymphéas loi 1901

Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse

Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse
140, rue du Bac
75340 PARIS Cedex 07

Téléphone: 01.49.54.78.88  Fax: 01.49.54.78.89

Infos:Pour toutes les personnes qui désirent se rendre à la chapelle en voiture il faut choisir le parking "Velpeau-Boucicaut" et non pas parking "Bac" (nous avons fait l'erreur Olga et moi ,1.5 km à marcher) et pour les personnes qui viennent par le métro station Sèvres -Babylone.

Bon pélerinage.

 

 

 

 

Catherine Labouré

 

 Catherine vient au monde le 2 mai 1806, dans une famille de paysans à Fain-les-Moutiers, au Sud-Ouest de Montbard.


Sa mère meurt à 42 ans et Catherine, âgée de neuf ans, se réfugie dans l' immense amour de la Vierge Marie : "C' est toi que je choisis pour ma maman" lui dit elle.

Marie Louise, la sœur aînée de Catherine, est déjà Fille de la Charité. En 1828, Catherine, côtoie les Filles de la Charité de l'hospice de Moutiers-Saint-Jean et pense à entrer, elle aussi, dans cette communauté. Elle a 22 ans. Lorsque vient pour Catherine le temps de parler à son père de sa vocation, la réponse est immédiate et formelle : "Tu ne partiras pas !" Pour la détourner de son projet, il l'envoie chez son frère Charles qui tient un restaurant ouvrier à Paris.

Après bien des hésitations, son père finit par donner son consentement. Le 21 avril 1830, Catherine commence son Séminaire (noviciat) à la Maison Mère, rue du Bac. C'est là, dans la Chapelle, que Marie lui apparaît à deux reprises.


A sa sortie du Séminaire, Catherine est envoyée à l'Hospice d'Enghien, dans la commune de Reuilly, où elle passera toute sa vie au service des personnes âgées.

Les apparitions ont été une lumière pour la vie de service de Sœur Catherine. La Sainte Vierge lui a révélé le visage de Dieu. Maintenant, Sœur Catherine apprend à Le reconnaître dans les personnes qui souffrent.

Au delà des apparitions qu'elle eut, la sainteté de Catherine vient de la manière dont elle vit le Christ dans le quotidien, surtout dans les pauvres, selon l'Evangile de Matthieu 25 :

"J'avais faim et vous m'avez donné à manger...
J'étais en prison et vous m'avez visité...
J'étais malade et vous m'avez visité...
Ce que vous avez fait aux plus petits d'entre les miens,
c'est à moi même que vous l'avez fait."

Sainte Catherine a passé 46 années de sa vie à Reuilly, dans l' humilité, au service des personnes âgées. C' était vraiment, comme l'a déclaré Pie XII lors de sa Béatification : "La Sainte du devoir d'état et du silence !"

Décédée en 1876, elle est déposée dans un caveau de la maison de Reuilly, où elle a passé 46 années de sa vie. En 1933, son corps est transporté à la Maison Mère, et repose dans une châsse au pied de la Vierge dans la chapelle de la rue du Bac. L'habit dont elle est revêtue est celui qu'ont porté les Filles de la Charité jusqu'en 1964

  

Sainte Louise

http://www.croire.com/img/croire/pix_trans.gif

Une existence dédiée à la charité (1591-1660)

Louise

Louise est la nièce du chancelier royal Michel de Marillac et du maréchal Louis de Marillac, arrêtés tous deux et condamnés à mort par Richelieu après la "Journée des Dupes" du 10 novembre 1630.

Fille naturelle d'un grand seigneur, Louise est élevée par les religieuses dominicaines de Poissy. Mariée à 22 ans à un bourgeois Antoine Le Gras dont elle a un fils, elle se retrouve veuve douze ans plus tard.

C'est alors qu'elle rencontre saint Vincent de Paul dont elle devient rapidement la collaboratrice. Bientôt, il lui demande de rassembler des jeunes filles de milieux modestes, plus proches du monde des pauvres, pour contribuer au service des plus démunis.

En 1633, elle fonde la Compagnie des Filles de la Charité, appelées aussi Soeurs de Saint Vincent de Paul. Vincent et Louise réussissent ainsi à créer un ordre féminin qui ne soit pas cloîtré et qui puisse se vouer au service des milieux les plus pauvres.

Avec les Filles de la Charité, Louise crée des écoles pour les fillettes pauvres, elle organise l'accueil et l'éducation des enfants trouvés, elle développe les visites à domicile pour les malades pauvres et envoie des soeurs auprès des galériens...

Le nouvel ordre, dont les religieuses portent simplement l'habit des paysannes pauvres de l'époque, s'étend rapidement. Il est aujourd'hui le plus important au monde.

Louise meurt en 1660. Son corps repose dans la chapelle de l'actuelle maison-mère des Filles de la Charité, 140 rue du Bac à Paris.

 

 

Prière de Jean Paul II à la Chapelle

« Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous »

Telle est la prière que tu as inspirée, ô Marie, à sainte Catherine Labouré, en ce lieu même, voilà cent cinquante ans; et cette invocation, désormais gravée sur la Médaille, est maintenant portée et prononcée par tant de fidèles dans le monde entier! […]
Tu es bénie entre toutes les femmes!
Tu as été associée intimement à toute l'oeuvre de notre Rédemption, associée à la Croix de notre Sauveur; ton cœur a été transpercé, à côté de son cœur. Et maintenant, dans la gloire de Ton Fils, tu ne cesses d'intercéder pour nous, pauvres pécheurs.
Tu veilles sur l'Eglise dont tu es la Mère. Tu veilles sur chacun de tes enfants. Tu obtiens de Dieu, pour nous, toutes ces grâces que symbolisent les rayons de lumière qui irradient de tes mains ouvertes, à la seule condition que nous osions Te les demander, que nous approchions de Toi avec la confiance, la hardiesse, la simplicité d'une enfant.
Et c'est ainsi que Tu nous mènes sans cesse vers Ton divin Fils.

Jean-Paul II (1980)

 


http://www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com/images/h4_JP-II/JP-II&Vierge-Rayons.gif
 

Neuvaine à Notre-Dame
de la Médaille Miraculeuse

Ô Vierge Immaculée, Mère de Dieu et notre Mère avec la plus vive confiance dans votre puissante intercession tant de fois manifestée au moyen de votre Médaille, nous vous supplions humblement de bien vouloir nous obtenir les grâces que nous vous demandons par cette neuvaine.

demander une grâce personnelle

Ô Vierge de la Médaille Miraculeuse qui êtes apparue à sainte Catherine Labouré dans l'attitude de médiatrice du monde entier et de chaque âme en particulier, nous remettons entre vos mains et nous confions à votre Cœur nos supplications.
Daignez les présenter à votre Divin Fils et les exaucer si elles sont conformes à la Volonté Divine et utiles à nos âmes.
Et, après avoir élevé vers Dieu vos mains suppliantes, abaissez-les sur nous et enveloppez-nous des rayons de vos grâces, en éclairant nos esprits, en purifiant nos cœurs, afin que, sous votre conduite, nous arrivions un jour à la bienheureuse éternité.   Amen.

 

 

 

La médaille    

Dans cette chapelle choisie par Dieu, la Vierge Marie en personne est venue révéler son identité à travers un petit objet, une médaille, destinée à tous sans distinction !

L'identité de Marie était l'objet de controverses entre théologiens depuis les premiers temps de l'Eglise. En 431 le Concile d'Ephèse avait proclamé le premier dogme marial : Marie est mère de Dieu. A partir de 1830, l'invocation

« O Marie conçue sans péché priez pour nous qui avons recours à vous »

qui monte vers le ciel, mille et mille fois répétée par mille et mille cœurs de chrétiens dans le monde entier, à la demande même de la Mère de Dieu, va produire son effet!

Le 8 décembre 1854 Pie IX proclame le dogme de l'Immaculée Conception : par une grâce spéciale qui lui venait déjà de la mort de son Fils, Marie est sans péché dès le début de sa conception.

Quatre ans plus tard, en 1858, les apparitions de Lourdes vont confirmer à Bernadette Soubirous le privilège de la mère de Dieu.

Cœur Immaculé, Marie est la première rachetée par les mérites de Jésus Christ. Elle est lumière pour notre terre. Nous sommes tous, comme elle, destinés au bonheur éternel.

Une médaille, miraculeuse… pourquoi ?… lumineuse en quoi ?… et douloureuse ?

               

 

Prière des malades à la Chapelle

Vierge Marie,
Mère de Miséricorde,
c'est avec confiance que je tourne
vers Vous mon regard filial.

Je sais et je crois
que vous m'accompagnez dans mon épreuve,
comme vous l'avez fait pour
Jésus, votre Fils,
sur le chemin du calvaire.

Quand ma croix sera trop lourde,
aidez-moi à la porter
et à ne pas perdre courage.

Vierge Marie, notre Mère
priez pour moi ainsi que pour tous ceux
qui me manifestent leur affection.

Que par votre intercession,
Jésus votre Fils,
nous comble de sa Paix
et nous garde dans l'Espérance

 

Prions le Rosaire

Le Rosaire un trésor à redécouvrir!
Avez-vous déjà regardé un chapelet?
C'est une chaîne, mais une douce chaîne, qui nous relie à Dieu, notre père, et qui nous relie aux autres, nos frères dans le Christ.

Cette chaîne filiale et fraternelle converge vers une croix car c'est le Christ qui ouvre et conduit le chemin même de la prière.

Réciter le rosaire n'est rien d'autre que contempler avec Marie le visage du Christ, comme l'écrivait Jean-Paul II dans la Lettre sur le Rosaire du 16 octobre 2002.

 



01/09/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres